LA VIE CIE., LTD DE SANTÉ DE ZHEJIANG

 

VOTRE VIE DE HEATH, NOTRE MISSION ......

Accueil
Produits
A propos de nous
Visite d'usine
Contrôle de la qualité
contacto
Demande de soumission
Accueil ProduitsMédecines d'injection

Médecines de l'appareil gastro-intestinal 2ml/50mg d'injection de chlorhydrate de Ranitidine

Ayez une expérience riche pour ces fireld, prix concurrentiel, livraison rapide et excellent service.

—— Javed Abdullah

Une société professionnelle, ont une équipe travaillante dure, très amicale

—— Puvi Manohar

Je suis en ligne une discussion en ligne

Médecines de l'appareil gastro-intestinal 2ml/50mg d'injection de chlorhydrate de Ranitidine

Chine Médecines de l'appareil gastro-intestinal 2ml/50mg d'injection de chlorhydrate de Ranitidine fournisseur

Image Grand :  Médecines de l'appareil gastro-intestinal 2ml/50mg d'injection de chlorhydrate de Ranitidine

Détails sur le produit:

Lieu d'origine: La Chine
Nom de marque: HL
Certification: GMP
Numéro de modèle: 2ML/50MG

Conditions de paiement et expédition:

Quantité de commande min: 400.000 injections
Prix: Negotiation
Détails d'emballage: 1*10Ampoules/BOX*50/CATON
Délai de livraison: négociation
Conditions de paiement: T/T, L/C, Western Union, D/A
Capacité d'approvisionnement: 10.000.000 injections par mois
Contact Now
Description de produit détaillée
Nom du produit: Injection de chlorhydrate de Ranitidine Composition: Chaque injection 2ML contient : chlorhydrate de ranitidine équivalent à mg du Ranitidine 50
la norme: USP/BP Paquet: 1*10Ampoules/BOX*50/CATON
Indications: Indiqué pour le traitement de l'ulcère duodénal, de l'ulcère gastrique bénin, de l'oesophagitis de r Trichomoniasis urogénital, amibiase, gingivite ulcérative, infections provoquées par les bactéries a: Magasin au-dessous de 25°C, protégé contre la lumière. Ne frigorifiez pas.
Date d'échéance: 3 années

 

Médecines de l'appareil gastro-intestinal 2ml/50mg d'injection de chlorhydrate de Ranitidine

 

COMPOSITION :
Chaque ampoule de 2 ml contient le chlorhydrate de ranitidine équivalent à mg du Ranitidine 50.
Phénol 0,5% m/v (comme agent de conservation)

CLASSIFICATION PHARMACOLOGIQUE : 
Médecines A11.4.3 agissant sur l'appareil gastro-intestinal. Antiacides – autre.

ACTION PHARMACOLOGIQUE : 
Le Ranitidine est un antagoniste sélectif et concurrentiel de l'histamine H2-receptor. Il ne montre pas anti-serotonergic ou l'histamine H1-receptor bloquant des activités. Le Ranitidine empêche la sécrétion basique et stimulée de l'acide gastrique, réduisant chacun des deux le volume de sécrétions, l'acide et le contenu de pepsine mais n'affecte pas la sécrétion muqueuse gastrique. 
La demi vie d'élimination du ranitidine est approximativement 2 ou 3 heures.
Le Ranitidine est excrété par l'intermédiaire des reins sous les formes libres et métabolisées. Son métabolite principal est le N-oxyde avec de plus petites quantités d'oxyde de S et de ranitidine de desmethyl.

INDICATIONS : 
L'INJECTION de R-LOC est indiquée pour le traitement de l'ulcère duodénal, de l'ulcère gastrique bénin, de l'oesophagitis de reflux et du syndrome de Zollinger-Ellison.
L'INJECTION de R-LOC peut également être employée comme pré-médicament avant l'anesthésie afin de réduire le volume et la teneur en acide de la sécrétion gastrique, réduisant au minimum de ce fait la conséquence du syndrome acide d'aspiration.

CONTRES-INDICATION : 
L'INJECTION de R-LOC est contre-indiquée dans les patients connus pour avoir l'hypersensibilité aux ingrédients l'uns des.
L'INJECTION de R-LOC devrait être évitée dans les patients présentant une histoire de porphyria.

AVERTISSEMENTS
Le traitement avec l'INJECTION de R-LOC peut masquer des symptômes liés au carcinome de l'estomac et peut, donc, retarder le diagnostic de la condition. En conséquence où l'ulcère gastrique est diagnostiqué la possibilité de malignité devrait être exclue avant que la thérapie avec l'INJECTION de R-LOC soit instituée.

INTERACTIONS
En raison de la capacité documentée de l'INJECTION de R-LOC d'empêcher le métabolisme microsomique hépatique de drogue, l'élimination d'autres médicaments qui exigent le métabolisme hépatique par l'intermédiaire du système du cytochrome (P450) ou qui sont fortement extraits par le foie, peut être diminuée pendant l'utilisation concourante avec l'INJECTION de R-LOC.
Des caisses d'isolement d'interactions médicamenteuses ont été rapportées entre le ranitidine et le glipizide, le glyburide, le métoprolol, le midazolam, le nifedipine, le phenytoin, la théophylline, et le warfarin.
La surveillance des concentrations de sang ou du temps de prothrombine pour des anticoagulants comme guide du dosage est recommandée puisque l'ajustement de dosage de ces médicaments peut être nécessaire pendant et après la thérapie de ranitidine pour empêcher la saignée due à la potentialisation d'anticoagulant.
L'utilisation concourante du phenytoin peut augmenter le risque d'ataxie dû aux plus grandes concentrations en sang du phenytoin.
L'élimination rénale du procaïnamide peut être due diminué à la concurrence entre le ranitidine et le procaïnamide pour la sécrétion tubulaire active, ayant pour résultat la plus grande concentration en sang du procaïnamide.

GROSSESSE ET LACTATION
La sécurité dans la grossesse et la lactation n'a pas été établie. L'INJECTION de R-LOC croise le placenta et est excrétée en lait maternel dans les mères de allaitement. L'INJECTION de R-LOC ne devrait pas être administrée aux femmes enceintes ou de soins.

DOSAGE ET NOTICES D'EMPLOI : 
Pour l'intravenous ou l'injection intramusculaire.
AdultesL'INJECTION de R-LOC peut être donnée l'un ou l'autre comme (plus de deux minutes) injection intraveineuse lente de mg 50, diluée à un volume de 20 ml qui peuvent être répétés toutes les 6-8 heures, ou comme infusion intraveineuse à un taux de mg 25 par heure pendant deux heures ; l'infusion peut être répétée à intervalles de 6-8 heures.
Pour le pré-médicament avant l'anesthésie afin de réduire le volume et la teneur en acide de la sécrétion gastrique, l'INJECTION de R-LOC devrait être donnée en intramusculaire ou par une injection intraveineuse lente (plus de deux minutes) de mg 50 dilué à un volume de 20 ml, 45-60 minutes avant induction d'anesthésie générale.
L'INJECTION de R-LOC s'est avérée compatible avec les fluides intraveineux suivants d'infusion :
Chlorure de sodium de 0,9% BP et dextrose 5% BP ;
Chlorure de sodium de 0,18% et dextrose BP de 4% ;
Bicarbonate de soude de 4,2% BP 
Enfants : Il n'y a eu aucune expérience avec l'INJECTION de R-LOC chez les enfants.

EFFETS SECONDAIRES ET PRÉCAUTIONS SPÉCIALES : 
Effets secondaires :
Sang :
• Leucopénie, thrombocytopénie, agranulocytosis, pancytopenia (de temps en temps avec le hypoplasia ou l'aplasia de moelle). L'incidence de ces effets secondaires est rare. 
Cardio-vasculaire :
• Moins fréquent : Bradycardie, bloc de poids du commerce.
Système nerveux :
• Mal de tête (parfois grave), vertiges, confusion mental, dépression, hallucinations (dans les personnes âgées et sévèrement malade), perturbations involontaires de moteur. L'incidence de ces effets secondaires est rare.
Désordres de sein :
• Moins fréquent : Symptômes et gynaecomastia de sein chez les hommes.
Gastro-intestinal :
• Moins fréquent ou rare : Diarrhée, nausée, vomissant, constipation. 
Hepato-biliaire :
• Changements de réversible et de coupure des essais de fonction hépatique, hépatite (hepatocellular, hepatocanalicular ou chacun des deux), avec ou sans l'ictère, pancréatite aiguë. L'incidence de ces effets secondaires est rare.
Musculo-squelettique :
• Moins fréquent : Arthralgie, myalgie.
Peau :
• Moins fréquent ou rare : Éruption cutanée, vasculitis, multiforme d'érythème, alopécie.
Autre :
Réactions anaphylactoïdes :
Angioedema, bronchospasm, urticaria, fièvre, hypotension et choc anaphylactique. Ces réactions se sont de temps en temps produites après un d'une dose unique.

Précautions spéciales :
La bradycardie en association avec l'administration rapide de l'INJECTION de R-LOC a été rapportée, habituellement dans les patients présentant des facteurs prédisposant aux perturbations cardiaques de rythme. Des taux recommandés d'administration ne devraient pas être dépassés.
L'INJECTION de R-LOC est excrétée par l'intermédiaire des niveaux de plasma de reins de la médecine sont augmentées et prolongées ainsi dans les patients présentant l'affaiblissement rénal grave. On lui recommande donc que la dose soit réduite à la moitié du journal donné par dose habituelle comme dose simple ou divisée. Dans le cas de l'INJECTION de R-LOC, on lui recommande que dans de tels patients des doses de mg 25 soient administrées. L'utilisation des doses plus haut que recommandées de H2-antagonists intraveineux a été associée aux hausses en enzymes de foie où le traitement a été prolongé au delà de cinq jours.
Le soin devrait être pris pour effectuer les examens périodiques des patients sur le traitement prolongé d'entretien avec le ranitidine comme sauvegarde contre l'occurrence des conséquences imprévues de traitement de drogue.

SYMPTÔMES CONNUS DE SURDOSAGE ET CONDITIONS PARTICULIÈRES DE SON TRAITEMENT : 
Voir des « effets secondaires et les précautions spéciales ». Le traitement est symptomatique et de support comme approprié.
Le Ranitidine peut être enlevé du plasma par la hémodialyse si on l'exige.

IDENTIFICATION :
L'espace libre, sans couleur à la solution jaune pâle libèrent des fibres et des particules

PRÉSENTATION :
5 x 2 ml dégagent les ampoules en verre de silex dans différents supports en plastique à l'intérieur d'un carton externe.

INSTRUCTIONS DE STOCKAGE :
Magasin au-dessous de 25°C, protégé contre la lumière. 
Ne frigorifiez pas.
MAINTENEZ HORS DE PORTÉE DES ENFANTS.

Coordonnées
ZHEJIANG HEALTH LIFE CO.,LTD

Personne à contacter: Mr. Zhang

Téléphone: 86--13738134030

Envoyez votre demande directement à nous (0 / 3000)